Prix : "Ange bleu" pour le nettoyant liquide pour les mains de Peter Greven Physioderm

Un grand honneur pour l'entreprise Peter Greven Physioderm (PGP), basée à Euskirchen : le fournisseur mondial dans le domaine de la protection cutanée professionnelle et de la désinfection des mains a reçu le prix "Ange bleu" pour son nettoyant liquide Ecosan. Prix "Ange bleu" pour son nettoyant liquide Ecosan pour ses articles particulièrement respectueux de l'environnement et de la santé. Bien que les critères du célèbre label écologique aient été renforcés, PGP n'a pas eu à adapter son nettoyant liquide car il répondait déjà aux normes élevées. Ecosan reste donc le seul produit cosmétique à rincer à ce jour à avoir reçu ce label.

 

Henning Scholtz et Rüdiger Wollmann de RAL gGmbH présentent l'écolabel "Ange bleu" à Frank Severiens et au Dr. Bert Nolte (de gauche à droite) au siège de Peter Greven Physioderm GmbH à Euskirchen.

Un grand honneur pour l'entreprise Peter Greven Physioderm (PGP), basée à Euskirchen : le fournisseur mondial dans le domaine de la protection cutanée professionnelle et de la désinfection des mains a reçu le prix "Ange bleu" pour son nettoyant liquide Ecosan. Prix "Ange bleu" pour son nettoyant liquide Ecosan pour ses articles particulièrement respectueux de l'environnement et de la santé. Bien que les critères du célèbre label écologique aient été renforcés, PGP n'a pas eu à adapter son nettoyant liquide car il répondait déjà aux normes élevées. Ecosan reste donc le seul produit cosmétique à rincer à ce jour à avoir reçu ce label.

"Avec ce nouveau prix, nous voulons honorer la bonne qualité et les méthodes de production durables et les rendre visibles", a déclaré Rüdiger Wollmann, président du conseil d'administration de RAL gGmbH, lors de la présentation du label au siège de l'entreprise à Euskirchen. L'"Ange bleu" est le plus ancien label environnemental au monde et aussi le plus connu en Allemagne. Il a été créé en 1978 à l'initiative du gouvernement allemand. La bonne réputation et la crédibilité du label sont renforcées par le fait qu'il est attribué par une commission indépendante composée de représentants de l'industrie, d'associations environnementales et de consommateurs, de syndicats, d'églises et de la communauté scientifique. L'impact des produits sur les personnes, le climat, les ressources, l'eau, le sol et l'air est examiné. Dans la catégorie des produits cosmétiques à rincer, cinq critères en particulier sont vérifiés : l'utilisation de matières premières renouvelables, la biodégradabilité des ingrédients, la limitation de la toxicité pour les organismes aquatiques, l'évitement des substances nocives pour la santé et l'environnement, et l'emballage.

"La durabilité est fermement ancrée dans notre entreprise", explique le Dr Bert Nolte, responsable de la gestion technique et de la gestion de la qualité chez PGP. "Nous voulons jouer un rôle de pionnier dans ce domaine. Le renouvellement du prix pour un best-seller de notre gamme de produits est une belle reconnaissance à cet égard, mais surtout une incitation à poursuivre nos efforts."

L'écolabel "Ange bleu" est généralement apposé sur des produits du secteur de la consommation. Le nettoyant liquide Ecosan, qui a également le droit de porter le label écologique de l'UE, est encore le premier et jusqu'à présent le seul produit à être récompensé dans la catégorie "produit cosmétique à rincer", comme le shampooing, le savon ou le gel douche. "Nous sommes convaincus que, dans le domaine de la protection de la peau au travail également, l'avenir appartient aux produits fabriqués de manière durable et douce pour la peau. Nous voulons continuer sur cette voie", a déclaré Frank Severiens, directeur commercial de PGP.

Henning Scholtz, responsable de l'étiquetage environnemental chez RAL, a souligné que les critères de sélection pour le prix Ange bleu sont élevés et qu'ils ont encore été renforcés en 2020. "Ils ne sont pas destinés à être atteints par tout le monde, sinon ce ne serait pas un prix". PGP est un acteur mondial dans le domaine de la protection et de la désinfection de la peau en milieu professionnel. L'entreprise propose des solutions de produits complètes et conseille ses clients sur tous les aspects des concepts de protection de la peau et d'hygiène des mains. PGP fait partie du groupe Peter Greven. L'entreprise familiale, qui a été fondée en 1923, a son siège à Bad Münstereifel et est l'un des principaux employeurs de la région. Dans le monde entier, environ 450 employés du groupe Peter Greven travaillent pour des clients de plus de 85 pays.