Maladies professionnelles de la peau

La peau forme la barrière entre l‘être humain et son environnement. Elle protège l‘organisme des effets nocifs, mais elle est exposée à ces influences en même temps. Surtout dans la vie professionnelle, la peau doit résister à de fortes tensions. Si la peau n‘est pas suffisamment protégée, des maladies cutanées peuvent survenir. Un tiers de toutes les maladies professionnelles confirmées en France affectent la peau. Au cours des dernières années, plus de 25 000 nouveaux cas de dermatite ont été enregistrés chaque année. Les experts supposent que le nombre pourrait être de 50 à 100 fois plus élevé.

Fonctions de la peau

Fonctions de la peau

Avec une surface d‘environ deux mètres carrés, la peau est le plus grand organe humain. Elle n‘est pas
seulement le revêtement extérieur du corps, mais elle accomplit également une multitude de tâches
importantes. En tant que barrière, elle protège l‘organisme des influences mécaniques, chimiques et
thermiques, adoucit les effets néfastes de la lumière du soleil et éloigne les micro-organismes. La peau
régule l‘équilibre thermique du corps et sert à stocker les graisses, les glucides, l‘eau et les sels. Les processus métaboliques de base ont lieu à l‘intérieur de la peau. Plus important encore, la peau forme l‘apparence extérieure de l‘être humain et, par conséquent, elle est très importante pour la vie sociale et la perception de soi.

La pathogenèse de la dermatite sur le lieu de travail

90 % de toutes les maladies professionnelles de la peau sont des eczémas irritants et allergiques causés par le contact direct avec des substances dangereuses. Ces substances ne sont souvent que légèrement irritantes pour la peau, mais avec le temps, les effets retardés des irritations répétées peuvent endommager la peau de façon cumulative. La couche externe de la peau est la couche cornée, qui sert de barrière contre les influences chimiques et physiques. L‘eau et les matières grasses dissolvantes, comme les tensioactifs et les solvants organiques, détachent les éléments constitutifs de la couche cornée et sapent sa fonction barrière. En raison de ces dommages, la peau perd de plus en plus d‘eau, se dessèche et devient rugueuse et gercée. De plus, les substances dangereuses et les allergènes potentiels peuvent être absorbés plus facilement par la peau et peuvent causer d‘autres dommages. Une couche cornée saine se régénère continuellement; les cellules épithéliales mortes de la couche cornée sont toujours remplacées. Cependant, les irritations répétées attaquent et endommagent également la capacité de la peau à se guérir d‘elle-même. Cela peut entraîner des maladies chroniques de la peau.

Dermatite - la maladie professionnelle la plus fréquente

Les maladies professionnelles de la peau sont les risques les plus fréquents pour la santé au travail. Plus de 25 % de toutes les maladies professionnelles sont liées à la peau. Entre 15 et 25 ans, ces pourcentages peuvent même atteindre 90 %. De nombreux problèmes de dermatite professionnelle sont chroniques, surtout s‘ils ne sont pas reconnus et traités à temps. On estime que jusqu‘à 5 milliards d‘euros sont perdus chaque année dans les industries européennes en raison d‘une perte de productivité causée par les maladies professionnelles de la peau. Les petites et moyennes entreprises, où la sécurité au travail et les soins médicaux au travail ne sont pas toujours disponibles, sont les plus touchées.

Conséquences pour les personnes concernées et la société

Développement de maladies professionnelles

Perte de main-d‘oeuvre, reconversion, invalidité et frais médicaux - les maladies professionnelles de la peau entraînent des coûts plus élevés pour l‘économie et le système de santé. Mais par-dessus tout, ils sont un facteur de stress personnel élevé pour les personnes concernées, qui ne sont souvent plus en mesure d‘exercer leur profession. Très souvent, il en résulte une perte de statut social. Outre les difficultés professionnelles, les personnes touchées souffrent de restrictions considérables dans leur vie quotidienne. Les maladies cutanées graves réduisent la qualité de vie aussi sévèrement que les conséquences d‘un infarctus du myocarde ou d’une attaque apoplectique. De plus, l‘effet défigurant de nombreux cas de dermatite peut avoir un impact psychologique négatif, entraînant le retrait de la société et la dépression.

Protection cutanée et prévention: une obligation légale pour chaque employeur

La loi française sur la sécurité et la santé au travail impose aux employeurs à prendre des mesures appropriées contre les risques pour la santé au travail. Selon la directive européenne des utilisateurs d‘EPI, les produits de protection cutanée professionnels sont considérés comme faisant partie des équipements de protection individuelle (EPI). En cas de maladie professionnelle imminente, les coûts des produits de protection cutanée peuvent être pris en charge par l‘assurance accidents sur demande d‘un médecin.  Outre les produits de protection cutanée, les produits de nettoyage et de soins de la peau font également partie d‘un concept intégré.